REPÈRES QUANT AU DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE

"S’il est très difficile de comprendre les sons que produit l’enfant à 3 ans, il devient un bon candidat pour un suivi en orthophonie."

(Bernthal, Bankson et Flipsen, 2012)

À titre indicatif, voici quelques éléments déterminants quant à l’évolution attendue du langage d’un enfant :

0-2 ans

Période d’acquisition de la parole
  • vers 2-4 mois, l’enfant babille;
  • à partir de 4 mois, l’enfant reconnaît des sons familiers (appel, bruit de pas, préparatif du biberon, etc.);
  • vers 5-6 mois, le «gazouillement» de l’enfant se développe et est influencé par le dialogue;
  • de 12 à 17 mois, les premiers mots identifiables par l’entourage proche apparaissent;
  • vers 18 mois, l’enfant a un vocabulaire d’environ 10 à 20 mots;
  • explosion du vocabulaire entre 18 et 24 mois, souvent l’enfant dit plus de 50 mots : il apprend environ 20 mots par semaine;
  • entre 18 et 21 mois, l’enfant produit les sons /p/, /b/, /m/, /t/, /d/, /n/, /a/, /i/ et /u/( le son «ou»);
  • vers 24 mois, l’enfant associe mieux les mots et peut former de petites phrases;
  • l’enfant est capable d’identifier les parties de son corps sur demande;
  • l’enfant est capable de reconnaître une dizaines d’images qu’il connaît.
dysphasie-quebec-jouer-avec-les-lettres-langage

Vers 3 ans

  • peut associer des objets de la même couleur;
  • peut nommer des couleurs;
  • connaît son nom de famille et son âge;
  • a un vocabulaire d’environ 1000 mots;
  • complexifie ses phrases : utilisation des prépositions ( avec, dans, pour);
  • peut raconter une histoire;
  • peut faire une même activité pendant 8 à 9 minutes consécutives;
  • connaît plusieurs petites comptines;
  • entre 24 et 36 mois, l’enfant produit correctement les sons /f/, /v/, /s/, /z/, /l/, /k/ et /g/( le son «gu»).

Vers 4 ans

  • produit des phrases complètes et commence à utiliser des phrases plus longues et plus compliquées : utilisation de deux verbes conjugués avec des subordonnants (quand, si, parce que, qui, que, etc.);
  • peut parler de situations imaginaires ou futures;
  • comprend des consignes qui se rapportent à des objets qui ne sont pas visibles (va chercher mes clés sur mon bureau dans ma chambre);
  • parle au passé en utilisant le bon temps de verbe;
  • a un vocabulaire d’environ 1500 mots;
  • peut faire une même activité pendant 10 minutes consécutives;
  • comprend le sens des termes de «bonne heure, hier, demain, la semaine prochaine, etc.»;
  • est très curieux et pose beaucoup de questions;
  • entre 42 et 54 mois, l’enfant produit le son «r»;
  • entre 42 et 60 mois, l’enfant produit les sons «ch» et «j».

Vers 5 ans

  • peut compter 10 objets;
  • connaît son adresse et son numéro de téléphone;
  • connaît les notions spatiales (dessus, dessous, derrière, etc.);
  • peut raconter une histoire sans changer de sujet;
  • parle au passé, présent et futur de manière adéquate;
  • a un vocabulaire d’environ 2000 mots;
  • connaît les contraires communs (gros/petit, noir/blanc, long/court, etc.);
  • peut définir un objet par sa fonction, ex : la chaise est faite pour s’asseoir;
  • l’enfant maitrise tous les sons de la parole. Les derniers sons à maitriser, à l’entrée à la maternelle, sont «ch» et «j».
dysphasie-quebec-developpement-du-langage

Rappelez-vous que chaque enfant est différent et qu’il ou qu’elle développera son langage verbal à son rythme. Encore une fois, l’enfant peut rattraper un retard si des interventions précises sont faites, par exemple suite à des rencontres en orthophonie. Pour plus d’informations, consulter la section Quand consulter?

Références

Beauchemin, M. Martin, S. & Ménard, S.(2008). Le développement des sons et des phrases. Montréal : CHU Sainte-­Justine.

Bernthal, J. E., Bankson, N. W., Flipsen, P. (2012). Articulation and phonological disorders : speech sound disorders in children (7th ed édition, xii tome).Pearson/Allyn & Bacon. Boston, Mass, 389 p.

Filiatrault-Veilleux, P. (2013). Le développement de la parole chez l’enfant, dans le cadre du cours «Discours/littéracie: l’enfant en difficulté langagière». Université Laval.

MacLeod, A. (2010). Troubles de la phonologie, programme de maîtrise en orthophonie, hiver 2010.

OOAQ.(2002). Guide de prévention des troubles de la communication à l’intention de la clientèle de la petite enfance.